16 juil. 2014

Enfant tÖujÖurs


C'est sans nul doute l'enfant qui reste en moi qui s'émerveille devant les beautés de la nature, s'amuse d'un rien et prend plaisir au partage avec les autres...


It is doubtless my inner child who is dazzled by the beauties of nature, amused of a mere nothing and happy to share with the others...

È probabilmente il bambino in me che si stupisce davanti alle bellezze della natura, si diverte per un nonnulla e ama condividere con gli altri...

To know what "inner child" means  for the members of Corner view, you have to visit Francesca. The theme comes from Anna.

9 juil. 2014

SubstitutiÖn...




Pour ce corner view, je l'avoue, aucune idée n'est née pour illustrer le sujet du jour. "Replace"... Ce doit être parce que je pense que chaque être, chaque chose, chaque univers que chacun se crée est unique. Aussi, ai-je envie de changer de... sujet et de vous inviter à voir le monde en couleurs.

I had no idea to illustrate the theme of this corner view: "replace"... Because I believe that every person, every thing, every universe we create are unique, I "replaced" the topic of the day... and I invite you to see the colors of the world.

Per questo corner view, nessuna idea è nata per illustrare l'argomento del giorno: "replace". Penso che ogni essere, ogni cosa, ogni universo che ciascuno si crea è unico. Allora, ho cambiato il soggetto e vi invito a vedere le colori del mondo.









To know what "replace" means for the members of corner view you have to visit Francesca. The theme comes from Anna.

2 juil. 2014

CrÖissÖns


"Le poisson est un animal dont la croissance est excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment où le pêcheur en fait la description à ses amis" - Anonyme*


*Des carpes de deux mètres dans le jardin Albert Kahn


"I can't express anger. That's my problem, I internalize everything. I just grow a tumor instead" - Woody Allen

"Quello di studiare è il modo migliore per accrescere la propria ignoranza". - Giovanni Soriano

To know what "growth" means for the members of corner view you have to visit Francesca. The theme comes from Cole.

Une expérience au sujet de la (non) croissance : ici.
An eco-minimalist adventure : here.
Un anno senza spendere nulla : qui.

25 juin 2014

Un bÖ cadÖ

Un peu à la façon de la boîte dessinée par l'aviateur au Petit Prince demandant un dessin de mouton, ce que j'aime dans les cadeaux, reçus ou faits, c'est la façon de les présenter, pour que l'imagination de celui à qui ils sont destinés s'emballe (le jeu de mots vous plaît ?). Pour cela, les Japonais ont un don (vous apprécierez peut-être aussi le jeu de traduction du mot anglais "gift") et le cadeau que j'ai reçu il y a peu d'une amie s'en revenant du Japon en est une belle illustration. Il s'agit d'un tenugui, pièce, généralement de coton de 35 par 90 centimètres, blanche ou imprimée de motifs, à usages multiples... sans limite puisque soumis à l'imagination de son propriétaire (mouchoir, serviette, couvre-chef pour adepte d'arts martiaux, décoration...).

The important thing about gift is the way you wrap it... to make the one who receives it dream. The Japanese have a gift to pack... gifts ;) Here is a tenugui I received from a friend coming back from Japan.

L'imballaggio di un regalo è importante, perché fa sognare quello che lo riceve. Ecco un regalo - un tenugui - offerto da un'amica tornando dal Giappone, paese dove gli abitanti hanno il dono di confezionare pacchetti regalo.











































Beside the red one, the tenugui JGY sent me, a few years ago.

To know what "gift" means for the members of the corner view you have to visit Francesca. The theme comes from Anna.

21 juin 2014

Lumière, saisÖns et sÖlstice

Pour fêter avec vous l'arrivée de l'été...



Tous ceux qui ont choisi le printemps, l’été, l’automne ou l’hiver comme muses et les ont peints, photographiés, mis en musique ou en vers le savent : chaque saison possède sa lumière. Son temps de lumière d’abord... mais aussi ses couleurs, parce que son arrivée est liée à la course que notre terre mène avec le soleil.

Et si aujourd’hui nous fêtons le plus long jour de lumière de l’année et l'été, un peu comme nous fêterions l’aboutissement d’une longue quête, nous n’oublions pas pour autant que la lumière ne se perçoit que dans l’expression de son contraire, l’obscurité... Celle-ci gagnera à son tour un peu de temps et, tel un paradoxe, chaque jour allongera nos nuits. Jusqu’en hiver, où, infatigable, la lumière brillera de nouveau plus longtemps,

Que l’on ne s’y trompe pas, la lumière reprend force et vigueur en hiver et décroit dès le début de l’été. Et si cela était pour nous dire que si notre vie est comme une succession de saisons, le printemps, notre enfance, est alors une période de lumière intense et l’hiver, notre vieillesse, n’est pas à redouter, car l’on y découvre, chaque jour, un peu plus de lumière encore.

C’est à travers le haïku, poème né au 17e siècle au Japon et formé de trois vers de 5, 7 et 5 syllabes que les poètes d’un autre temps et d’un autre lieu ont célébré les saisons... Ce thème est récurrent dans leurs œuvres et, de fait, il est le décor naturel dans lequel leurs visions s’inscrivent, à un point tel que Kyoshi Takahama, poète japonais mort en 1959, a défini ce genre de poésie comme étant « l’expression spontanée des sentiments et de la vie à travers les quatre saisons » tandis que nombreux sont ceux qui considèrent cette forme poétique comme une école de discipline et de concentration, en même temps qu’exercice de méditation. Si la saison est indiquée obligatoirement, elle l’est rarement par son appellation propre mais plutôt par ses caractéristiques. J'ai choisi cependant pour vous quatre haïkus dans lesquels figurent le nom des saisons. Leurs auteurs se sont attachés à figer en quelques idéogrammes leurs sensations nées de la lumière de chacune des périodes de l’année :

Dans l'eau que je puise
scintille le début
du printemps
Ringaï

Sous la pluie d’été
raccourcissent
les pattes du héron
Basho

Sur les pierres
sur la poussière
pluie d'automne
Kyoshi

Froid matin d’hiver
les arbres noirs et nus
rendent au ciel sa lumière
T.S. Ötli ;)


"In the depth of winter, I finally learned that there was in me an invincible summer." - Albert Camus

"Non c'è che una stagione: l'estate. Tanto bella che le altre le girano attorno. L'autunno la ricorda, l'inverno la invoca, la primavera la invidia e tenta puerilmente di guastarla." - Ennio Flaiano